L'underground s'exprime

vendredi 03 février

Rest In Peace. SPirit, celui qu fut con.

anniv_blog2

rip23

mwhat

Peace. SPirit, ce con.

Posté par AnonymousSPirit à 23:59 - Commentaires [52] - Permalien [#]


lundi 30 janvier

Pluie de lumières avant incinération

I. What about me ?

J'ai composé ce post depuis mon taf. Et j'ai faim. Mon estomac se creuse. J'ai envie de chocolat et de pain aux noix.

sid_rantSinon, je suis toujours aussi fatigué, ça devient navrant. Je me souviens d'un coup du mot « sidérant » que notre prof en 6ème nous répétait sans cesse : « C'est sidérant à quel point vous manquez de culture ». Et évidemment, personne ne savait ce que voulait dire ce mot. Ni culture.

candy162J'ai dîné avec mon pote d'enfance, Thomas. Je ne l'avais pas vu depuis 6 ans. On jouait, petits, dans la rue à la « gamelle », vous devez vous souvenir de ce jeu... Et on s'est écrit peu régulièrement après son déménagement vers la Normandie. Il est venu me présenter sa fiancé qu'il va épouser le 6 mai et en a profité pour m'inviter. C'est dingue cette impression que les gens avancent alors que toi, bah... tu restes sur ton tapis roulant... M'enfin, j'suis bien heureux pour lui. D'autant que sa fiancé (tous deux 23 ans) est adorable et marrante.

En même temps, je ne cherche pas vraiment...

C'est dingue le pouvoir des mots. Une parole et le flot de souvenirs en devient enivrant.

Je suis allé une fête « pré-concours » organisée par une squatteuse de blogs. J'avoue que je n'ai pas été de bonne compagnie... Mais les 4 heures de sommeil, le taf et d'autres sorties épuisent la sociabilité du SPirit. Cependant, j'ai rencontré deux trois personnes fressh', à l'image de l'organisatrice. J'ai découvert le Panda Fou (survolté le mec, mais excellent), son reuf, un mec de la SNCF que j'ai pourri de mes vindictes, et deux-trois demoiselles.

En repartant vers mon lit qui me lançait des appels de détresse, j'ai revêtu ma capuche dans cette nuit noire et ai fait flipper un monsieur, tout de costard vêtu. Eh bien, après avoir brisé la glace de l'apparence, on a discuté tout le long du trajet. Ce vieil arménien était excellent, même s'il m'a indiqué une fausse gare...

J'ai acheté par hasard les Liaisons Dangereuses de Choderlos de Laclos et c'est excellent. Je laisse le suspense me porter. Toutefois, y'en a qui lisent dans mes pensées et qui me l'offrent 3 jours après. Ces gens sont dangereux. Je deviens pire qu'une gonzesse. Je peux parler plus de 2 heures au phone avec, sans me lasser.

Mon concours est bientôt et je ne vais rien réviser. J'ai reçu mon relevé de notes pour le diplôme. Je commence à réaliser.

bourseJ'ai touché ma première paie. Et je vais sacrifier à la tradition culturelle qui veut que cet argent serve à acheter tous pleins de cadeaux à tous les membres de la famille pour fêter ça et donner en part égale à ceux qui en ont vraiment besoin. Non, pas à vous !

SPirit est un animal fait de traditions. Il est fondamentaliste. Bouh! De toutes façons, après les diverses factures, il ne reste que le squelette de cette paie...

alcoloSinon, rentré avec 1 heure de retard suite à des défaillances de mon RER D, et ce matin, je me suis fait sniffer par un alcolo dans le wagon. Il vérifiait que je ne fumais pas, car j'avais refusé sa demande de cigarette fort mal polie. Et non, je ne clope point. Il ne m'a point cru. Aurais-je une tête de fumeur? J'avais l'impression qu'il s'était imbibé de bière (je crois que c'est ça..) et il puait la pisse en mm temps. Sa mère, mon nez est encore dans le coma hydrolique, ethylique.

Ma vie est d'un intéressant, je pense faire un livre qui s'appellera « Biographie de l'ennui ». Ca se vendra. Je vais devenir célèbre et uriner du champagne, avec les bulles.

II. The uninteresting Rest Of the World

Pendant que je vis, la Terre tourne. Enfin, il paraît.

A. Les germes de la sédition.

lsVous avez certainement entendu parler de la Loi SRU (Solidarité et Renouvellement Urbain). Elle impose à toutes les communes faisant partie d'une agglo de plus de 50.000 habitants de disposer de 20% de logements sociaux de manière à faire de la mixité sociale (que pauvres et riches ne vivent pas dans des ghettos) et diversifier l'offre de logements. Elle touche 743 communes, dont 1/3 seulement respecte la teneur de la loi.

Et bien les élus de la majorité, trouvant cela particulièrement contraignant, ont déposé des amendements visant à prendre en compte non pas la seule construction de HLM, mais les logements en accession à la propriété et élargir le territoire à celui des regroupements de communes. En bref, permettre de réduire cette obligation de 20% de logements sociaux.

abb__repi_En IDF, ce sont les communes les plus aisées qui ne se plient pas à cette loi. Car avoir des pauvres sur sa pelouse, ça pue.

C'est vrai, y'en a trop, et les gens sont bien logés en France.

Cet Abbé Pierre, tout vieux, pourquoi il se déplace jusque dans l'Assemblée ? Bah ouais, c'est pour faire la promo de son CD...

En IDF, cette loi est très peu respectée et est même détournée : en construisant des logements étudiants, on satisfait cette loi. C'est bien, on loge quelques étudiants pour satisfaire ce système de quota, mais les familles, ben...non.

Ces mesures permettent de « respecter » la loi et de garder une image « propre ».

J'aime la France, terre de progrès social.

B. Décolonisation et Esclavage.

esclavageNotre cher Président a choisi la date du 10 mai pour commémorer l'abolition de l'esclavage. Il a choisi la voie parlementaire (par Debré) pour la suppression de l'article litigieux, reconnaissant les aspects positifs de la colonisation. Un peu sous la pression des violences urbaines, notre Président prend des mesures qui auraient dû intervenir en temps de paix. On va pas se plaindre.

colonisation_algerieJe doute de l'impact des ces mesures. D'autant que les ventes d'armes au Niger sont encore légion alors que l'esclavage existe encore. D'autant que la France n'a que ce médicament pour exorciser un passé qu'elle ne reconnaît pas: les journées de commémoration. Le devoir de mémoire deviendrait-il placebo? Quoiqu'il en soit, c'est toujours une bonne mesure. Encore faut-il en prendre la pleine mesure et ne pas faire de la précarité, un esclavage moderne... 

J'ai toujours l'impression d'avoir une identité violée.

Il est tout de même triste d'arriver à se poser ces questions au XXIème siècle.

C. Maurice Papon et la responsabilité de l'Etat.

paponMaurice Papon -cet enculé de sa r******- ( l'organisation de la déportation de juifs alors que secrétaire de Préfecture du gouvernement de Vichy) fait l'objet d'un arrêt du Conseil d'Etat (CE, 4 Juillet 2003, Ass.) qui reconnaît l'existence d'une faute personnelle détachable de l'exercice de ses fonctions, non pas, en soi, mais par le caractère inexcusable des actions de ce cher prisonnier luxueux.

Par contre, ce qui est tout à fait nouveau, après l'arrêt Blanco, c'est que la Responsabilité de l'Etat a été engagée pour la première fois sur le plan judiciaire, pour ces faits. A savoir, que l'Etat, bien qu'il n'ait été souverain durant l'occuation allemande, ne peut se dégager de ses responsabilités. Il est donc condamné à hauteur de 50% pour réparation.

   D. Le Hamas est-il un danger pour le Moyen-Orient? Comment la "Communauté" Internationale doit réagir?

Peace. SPirit, ce con.

Edit: "Fan-art"de Tartiflette(sé pas foulé...)

Edit 2, le re-fan art de BâtarTiflette: ICI

Posté par AnonymousSPirit à 21:34 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

mardi 17 janvier

Le Grand bordel de mon esprit...

-C'est dingue à quel point j'ai du mal. Je m'endors dans le train, je m'endors devant mon PC au boulot... Franchement, je n'arrive pas à récupérer de mes horaires de malade et de mes récentes nuits blanches.

L'impression de refaire un « métro-boulot-dodo » mais en pire.

Je me demande si je me couche si tard parce que je n'arrive pas à dormir ou si c'est pour avoir l'illusion de maîtriser un peu le temps. Je n'ai pas envie de me dire que je passe le clair de mon temps au taff' sans faire des trucs de jeunes. Va falloir que je me laisse pousser les cheveux et que je porte des écharpes roses... T'es ouf' ou quoi raclure ?  Faudrait savoir, tu veux bosser ou tu veux chômer ? Ah ces jeunes casquetteux, ils ne veulent que profiter du système ! Bah, en gros, oui bouffon, comme tout le monde ! Mais proprement.

Malgré cette fatigue, tout va bien. Je continue à trouver mon bonheur où il se cache et je respire à pleins poumons les joies que les autres me procurent avec celles que je daigne me procurer. J'ai remarqué que le rire des gosses à l'école me rendait heureux, parfois con, autant que lorsque j'ai entendu les résultats et les propos des jeunes de ZEP à Sc Po'. Putain, y'a de l'espoir en fait?

J'ai souvent l'âme mélancolique et goudronnée mais je sais que ceux qui viendront après moi peuvent encore sourire. Dire qu'on appelle les gens de mon âge « génération sacrifiée » ou « enfants de la Crise». C'est très vrai, j'arrive encore à percevoir les différences de comportements entre ces périodes de grèves, de restrictions, de pénurie et de violences et celle-ci entre désir d'évasion et bâtons dans les roues. Mais pour le reste, on peut quand même se dire qu'on arrivera à relever nos têtes et celles des nôtres.

Le jeune, c'est con. Et le SPirit, qui se sent vieux dans un corps de jeune, c'est encore plus con.

Enfin bref, pas digne d'intérêt tout ça...

Sinon, ce rythme me procure quelques divagations. Et les divagations me conduisent à certaines inspirations. Le RER devient soit un lit pour SDF aux migrations pendulaires, soit une anti-chambre où mes pensées se couchent dans un mélange d'abstrait et de concret. Pour votre malheur, j'en suis désolé. En fait, nan.

Je vous les livre telles que j'ai pu les mettre en forme.

Mêmes mes rimes tournent en rond. Mais je ne saurais vous dire le plaisir qu'elles me procurent. Je ne suis ni poète, ni slammeur, ni acteur et plus rappeur. Je suis hybride. J'écris pour me soulager et cette forme me convient.

Y a-t-il de la place pour un écho dans cette brume où la foule hurle à s'exprimer?

Que comprenez-vous de ces écrits (J'avoue que loi mêêêême, je suis un peu coupé-décalé quand je relis...) ? Je veux une psychanalyse. On arriverait à sonder des manques, des désirs, des espoirs et pas mal de satisfactions dans  ce SPirit.

Je ne veux pas finir en me disant que j'ai vécu par opposition. Je ne sais pas ce que je recherche dans l'écriture mais elle m'apaise, apporte un élan que je croyais interdit à produire en lisant les autres. J'aurais peut être dû me censurer..

Je pense toujours que l'art et la culture sont un luxe qu'il m'a été donné de connaître sur le tard. Je suis conscient de nos lacunes. Mais je vois que les arts et les cultures que l'on a développés ici nous permettent de créer mais également de découvrir les références dominantes.

Grâce au rap, j'ai lu Rimbaud ; je lis Goethe, je respecte Hugo et je veux aller voir autre chose que des battles.

Je veux voir des breakeurs interpréter Le Bourgeois Gentilhomme dans les règles de l'Art.

num_riser00012

num_riser0002num_riser0003

«  Du CP à la seconde, Ils parlent de la Joconde et des Allemands ». Booba.

« Je veux que l'Underground s'exprime, à travers vers et rimes et/ou en prose, à la Prosper Mérimée , m'y arrimer, qu'on ose » .  

" Eh bien! Rends-moi ces temps de mon adolescence 

Où je n'étais moi même encor qu'en espérance;

Cet âge si fécond en chants mélodieux, 

Tant qu' un monde pervers n'effraya point mes yeux; (...) "

"Cette jeunesse ardente, à ton âme si chère,

Pourrait, dans un combat, t'être fort nécessaire (...)"

GOETHE, Faust, Prologue sur le théâtre. 1806. 

Posté par AnonymousSPirit à 23:09 - - Commentaires [24] - Permalien [#]